fbpx

le référencement d’une image sur Google

  • icadmin
  • juillet 09, 2021
  • Aucun commentaire

Comment optimiser le référencement d’une image sur Google

Découvrez les bonnes pratiques et l’importance du référencement de vos visuels sur Google Images.

En 2001, Google lance Google Images, un service permettant de regrouper des photos sur Internet en rapport avec un sujet précis. L’indexation des images est réalisée par un robot, qui analyse les visuels au sein d’un site web à partir de nombreux critères. La plupart sont liés à l’expérience utilisateur, mais aussi aux éléments qui entourent les images.

Les bonnes pratiques pour une indexation optimale des images

Il faut savoir que les robots d’exploration de Google chargés d’indexer les images sont incapables de comprendre les éléments qui les composent. C’est pourquoi l’environnement d’une image, et notamment le texte, va avoir une importance primordiale dans le référencement. Plusieurs bonnes pratiques pourront vous aider à y parvenir :

Le nom de l’image

Donner un nom qui indique à Google ce que représente l’image permet de booster le référencement naturel. Cette optimisation simple augmente les chances d’apparaître dans les requêtes adéquates sur le navigateur. Veillez à ne pas utiliser de caractères spéciaux ni d’accent. Il est conseillé de séparer les termes distincts avec des tirets.

L’attribut ALT

Autre critère important à prendre en compte : l’attribut ALT ou texte alternatif. Intégré à la balise <img> dans un document HTML, cet attribut permet de donner une description courte et précise de l’image. Ce texte alternatif remplace l’image si celle-ci n’arrive pas à s’afficher. L’attribut ALT est également très utile lorsque le robot d’indexation de Google analyse une image, cela lui permet d’en comprendre le thème et de la catégoriser. Le mieux est de rédiger une courte phrase à partir de mots clés. Il est déconseillé d’opter pour une succession de mots clés.

La contextualisation de l’image

Pour être bien référencée, une image doit être correctement placée sur une page web et doit être cohérente avec son contenu. Lorsque Google analyse une page, il doit comprendre le lien entre les différents éléments qui la composent. Plus la cohérence est grande, meilleur est le référencement de vos images.

Les titres et les légendes

À noter tout d’abord que le titre d’une image est différent du nom. Le titre d’une image correspond à ce qui est présent dans l’attribut optionnel <title>, intégré à la balise <img>. Ce titre apparaît lorsqu’un utilisateur survole une image avec sa souris, on l’appelle également info-bulle. Il est conseillé de ne pas utiliser les mêmes mots clés que ceux de l’attribut ALT, il doit donner un complément d’information sur l’image. Si l’attribut title n’a pas une résonnance forte dans le référencement, il facilite l’expérience utilisateur qui, elle, est un critère capital pour Google.

De même, la rédaction d’une légende a son importance. Ce texte, qui apparaît sous une image, contribue à une meilleure expérience utilisateur et à contextualiser l’image dans le contenu. Les légendes servent également à signaler les licences et copyrights.

Le format, la taille et le poids de l’image

Les formats à privilégier restent JPG, PNG et GIF, qui sont les plus lisibles par les navigateurs. La taille et le poids, eux, participent au bon affichage d’une page, un critère non-négligeable en termes de performance web. Il est donc important de renseigner la hauteur (height) et la largeur (width) directement dans votre CMS. La taille de l’image doit idéalement correspondre à la taille d’affichage, afin de réduire le poids de l’image et le temps de chargement d’une page.

De l’importance d’un bon référencement

L’optimisation de ces critères permet d’améliorer votre classement dans Google Images. Ce service, qui est utilisé par de nombreux internautes dans le cas de requêtes précises, joue un rôle essentiel dans la visibilité de votre site web, notamment pour les sites de e-commerce. Un référencement optimal de vos images aura des répercutions dans l’action d’achat, le taux d’engagement et de conversion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *